Dosimètres

Le bruit

Le bruit constitue une nuisance majeure dans le milieu professionnel. Il peut provoquer des surdités mais aussi stress et fatigue qui, à la longue ont des conséquences sur la santé du salarié et la qualité de son travail. Pourtant, des moyens existent pour limiter l’exposition des travailleurs aux nuisances sonores. Du traitement acoustique des locaux à l’encoffrement des machines bruyantes, les mesures collectives de lutte contre le bruit sont les plus efficaces.

La réglementation française s’articule autour de deux axes principaux :

  • Prévenir les risques d’exposition en agissant le plus en amont possible sur l’environnement de travail. A cet effet, la prise en compte du risque au moment de la conception des machines et des locaux de travail est la mesure de prévention la plus efficace.

  • Évaluer dans un deuxième temps les risques d’exposition au bruit qui subsistent (grâce à des mesures réalisées avec un sonomètre ou un dosimètre) et mettre en place des mesures de protection des travailleurs exposés. Au préalable, il est important de bien comprendre et de caractériser l’exposition des salariés sur leur lieu de travail (sources de bruit, mode de propagation, exposition des travailleurs). La réglementation française impose de mettre en place des actions de prévention et de protection spécifiques en fonction des niveaux sonores d’exposition : évaluation et mesurage si nécessaire des niveaux de bruit auxquels les travailleurs sont exposés, mise à disposition des salariés de protecteurs individuels au-delà de certains seuils d’exposition, mise en œuvre d’un programme de réduction de l’exposition au bruit.

Source: INRS

Quelle est la différence entre un dosimètre de bruit et un sonomètre ?

Le sonomètre est prévu pour effectuer des mesures de bruit environnementale, mesures d’isolement dans le bâtiment, bruit des machines, bruit routier…
Il est conçu pour être tenu à la main, positionné sur un trépied ou installé dans une mallette étanche pour des mesures de longues durées.
Il peut effectuer des mesures pour le bruit au poste de travail mais sera moins efficace qu’un dosimètre de niveau sonore, surtout sur les opérateurs ayant une grande mobilité.

L’utilisation d’un dosimètre est idéale pour les mesures d’évaluation de l’exposition du personnel au bruit au poste de travail. Le dosimètre CESVA que nous vous proposons chez ATC est conforme à la directive Européenne 2003/10/CE et NF EN ISO 9612 « Détermination de l’exposition au bruit en milieu de travail ».

Le dosimètre DC112 de CESVA obtient toutes les mesures simultanément et permet d’afficher les données obtenues sur son écran en temps réel et une fois la mesure achevée.

Pour faire simple, l’utilisation d’un dosimètre est à privilégier dans le cas ou vous souhaitez évaluer l’exposition au bruit d’un salarié.

Quels sont les différents types de dosimètres ?

Il existe plusieurs types de dosimètre, pour le bruit et pour les vibrations.

Concernant les vibrations :

Ici, sur le dosimètre que nous vous proposons, le capteur est directement intégré dans le gant au niveau de la paume.
Vous pouvez alors mesurer aussi bien la main droite que la main gauche, même simultanément avec deux capteurs.

Le dosimètre est placé directement à l’intérieur de la base en caoutchouc, l’appareil est à poser sur le siège de l’opérateur en position assise ou debout.

Retour haut de page

Newsletter

Recevez toute l'actualité ATC